Hélicicide (Postface)

Me voici enfin de retour dans la blogosphère 😉 ! Je suis parti en vacances le 26 juillet, mais, rassurez-vous, il y a belle lurette que je suis rentré 🙁 ! Mais voilà, malgré des vacances ressourçantes en montagne, j’ai de nouveau succombé à mon mal chronique, la procrastination… Ajoutez à cela une chaleur accablante, des soucis de santé dans la famille, 400 copies d’examens à corriger et des délibés interminables : vous aurez là l’explication de mon silence de ces dernières semaines.

Mais voilà, comme aujourd’hui est un jour un peu particulier, j’ai décidé de le célébrer en réactivant mon blog. En quoi ce 1er septembre est-il particulier ? Parce que c’est la rentrée ? D’abord, en Haute Ecole, la véritable rentrée a lieu le 15 septembre. Et puis, des rentrées, il y en a tous les ans, non ? Oui, mais cette rentrée est un peu particulière en ce sens que c’est plutôt le début de la sortie 😉 . Je m’explique : le 1er septembre 2019, je prendrai ma pension. En d’autres termes, à partir d’aujourd’hui, je vais – sur le plan professionnel – tout faire pour la dernière fois. Dans quelques jours, ce sera ma dernière rentrée académique, la dernière cohorte d’étudiants à qui j’enseignerai la programmation, et ainsi de suite… A vrai dire, je ne me suis pas encore vraiment fait à cette idée…

Mais revenons-en au titre de ce billet ! En rentrant de Morzine, nous avons fait escale à Beaune. En Bourgogne. Vous suivez ? Le dernier jour, sur le chemin du retour vers notre (pas si) plat pays, j’avais pensé faire le détour par Vernot, mais le détour était trop important, et il faisait trop chaud. N’empêche qu’à Beaune, j’ai pensé à nos gentils gastéropodes. Et j’ai même fait plus qu’y penser, j’en ai mangés 😉 !

Et devinez le nom du restaurant !

Beaune – 5 août 2018
Beaune – 5 août 2018

 

Pause estivale

Photo non contractuelle : elle date de l’an dernier.

Eh bien voilà, tout arrive, même les vacances 😉 ! Nous partons demain matin jusqu’au 7 août (Le sept août, c’est tout 🙁 ). Aurai-je le temps ? Aurai-je une connexion Internet ? Aurais-je la motivation suffisante ?

Bref, rien ne dit que je ne posterai rien, mais ne vous étonnez pas si ce blog reste muet une douzaine de jours : cette fois, c’est parce que tout va très très bien 😉 !