The Doors : Break on Through

Alizée Seny aime-t-elle écouter les Classiques de Classic 21 ? En tout cas, plus ancien encore que Nino Ferrer, elle nous propose maintenant de remonter le temps jusqu’en 1967, avec un morceau des Doors. Mais il est vrai qu’un tel morceau est intemporel !

Comme d’habitude, je venais de passer une bonne partie de l’après-midi enfermée dans mon atelier, à écouter en boucle le fameux album éponyme des Doors. Aucune idée de ce qui m’avait poussée à ressortir ce disque après des années, alors que je favorisais en général la musique classique… Dès l’ouverture, avec Break On Through, ma colère était revenue. L’inspiration fit surface et je peignis une toile possible.
(Traduction : Evade-toi (passe de l’autre côté))

Alizée Seny, A la ferveur de nos nuits, p. 49

Nino Ferrer : Le Sud

Ah, nostalgie quand tu nous tiens 😉 ! Mais on dirait que certaines chansons anciennes ont encore la cote auprès de plus jeunes : Alizée Seny est née en 1996, alors que Nino Ferrer a chanté le Sud dès 1975 !

Entre nous, un moment de silence. Dans mes oreilles, Nino Ferrer clamait désespérément la fin du Sud.

Alizée Seny, A la ferveur de nos nuits, p. 30

Leonard Cohen : Suzanne

Et là, dans le bruit et les embouteillages, au bout d’un fil très court qui me retenait encore à une enfance très éloignée, quelques accords de guitare.

Quelques notes et la voix parfaite, rauque et un peu traînante, de Leonard Cohen.

Suzanne takes you down to her place near the river
You can hear the boats go by
You can spend the night beside her
And you know that she’s half crazy…

– Ça va mieux ?

But that’s why you want to be there.

Je hochai la tête, en petit garçon capricieux.

Anna Gavalda, La consolante, p.24

Moi aussi, quand j’étais jeune (et encore maintenant 😉 !) j’aimais beaucoup Leonard Cohen.