Hélicicide (Postface)

Me voici enfin de retour dans la blogosphère 😉 ! Je suis parti en vacances le 26 juillet, mais, rassurez-vous, il y a belle lurette que je suis rentré 🙁 ! Mais voilà, malgré des vacances ressourçantes en montagne, j’ai de nouveau succombé à mon mal chronique, la procrastination… Ajoutez à cela une chaleur accablante, des soucis de santé dans la famille, 400 copies d’examens à corriger et des délibés interminables : vous aurez là l’explication de mon silence de ces dernières semaines.

Mais voilà, comme aujourd’hui est un jour un peu particulier, j’ai décidé de le célébrer en réactivant mon blog. En quoi ce 1er septembre est-il particulier ? Parce que c’est la rentrée ? D’abord, en Haute Ecole, la véritable rentrée a lieu le 15 septembre. Et puis, des rentrées, il y en a tous les ans, non ? Oui, mais cette rentrée est un peu particulière en ce sens que c’est plutôt le début de la sortie 😉 . Je m’explique : le 1er septembre 2019, je prendrai ma pension. En d’autres termes, à partir d’aujourd’hui, je vais – sur le plan professionnel – tout faire pour la dernière fois. Dans quelques jours, ce sera ma dernière rentrée académique, la dernière cohorte d’étudiants à qui j’enseignerai la programmation, et ainsi de suite… A vrai dire, je ne me suis pas encore vraiment fait à cette idée…

Mais revenons-en au titre de ce billet ! En rentrant de Morzine, nous avons fait escale à Beaune. En Bourgogne. Vous suivez ? Le dernier jour, sur le chemin du retour vers notre (pas si) plat pays, j’avais pensé faire le détour par Vernot, mais le détour était trop important, et il faisait trop chaud. N’empêche qu’à Beaune, j’ai pensé à nos gentils gastéropodes. Et j’ai même fait plus qu’y penser, j’en ai mangés 😉 !

Et devinez le nom du restaurant !

Beaune – 5 août 2018
Beaune – 5 août 2018

 

Pause estivale

Photo non contractuelle : elle date de l’an dernier.

Eh bien voilà, tout arrive, même les vacances 😉 ! Nous partons demain matin jusqu’au 7 août (Le sept août, c’est tout 🙁 ). Aurai-je le temps ? Aurai-je une connexion Internet ? Aurais-je la motivation suffisante ?

Bref, rien ne dit que je ne posterai rien, mais ne vous étonnez pas si ce blog reste muet une douzaine de jours : cette fois, c’est parce que tout va très très bien 😉 !

Objectifs 2018 – Suivi #03

Déjà, nous sommes au début de juillet ! En d’autres termes, la moitié de 2018 est derrière nous ! Il est dès lors urgent, je pense, de faire un troisième suivi de mes objectifs 2018, question de me rebooster ! Malheureusement, je ne suis pas certain que le bilan actuel soit vraiment de nature à me remotiver 🙁 … Peut-être toutefois consistera-t-il en un salutaire électrochoc ? L’arrivée des vacances, temps par définition moins chargé (quoique… 🙂 ) me permettra-t-elle de redresser un tant soit peu la barre ? On peut toujours rêver… Continuer la lecture de « Objectifs 2018 – Suivi #03 »

Synchronicités

J’aime beaucoup la notion de synchronicité, elle m’a toujours fasciné. (Wiktionnaire : Occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit.)

Deux exemples, qui datent de seulement trois jours, le jour de mon anniversaire. D’une manière générale, je suis interpellé par le temps qui passe, toujours trop vite, au point que j’en manque cruellement, si bien que je vais rarement au bout de mes projets. (Bon d’accord, ma procrastination n’est pas non plus étrangère à ce problème, mais c’est là un autre problème 🙁 ). Toujours est-il que le jour de mon anniversaire, j’étais encore plus obsédé par ce problème de temps. Continuer la lecture de « Synchronicités »

Objectifs 2018 – Suivi #02

A l’occasion de mon anniversaire, il est temps, je pense, de faire un deuxième suivi de mes objectifs 2018, , question de me rebooster ! Il faut dire que le mois de mars a été particulièrement peu « productif » : entre les nombreuses répétitions (je participais à la mi-mars à une pièce de théâtre) et les rhinites-sinusites-trachéites à répétition, je ne me suis guère montré courageux, sinon en lecture… Continuer la lecture de « Objectifs 2018 – Suivi #02 »

Ne pas oublier la vie

Vince adorait la vie : sans travail, malade, misérable, il avait toujours considéré le simple fait d’exister, d’être sur terre, de s’éveiller le matin et se coucher le soir, que le vent souffle ou que le soleil brille, que la pluie tombe doucement ou se déverse en trombes, comme le don le plus merveilleux du monde.

Magda Szabo – La ballade d’Iza – p. 16

Tellement vrai ! Hélas, c’est une vérité que l’on a trop souvent tendance à oublier. Je ne sais pas vous, mais moi certainement.

Alors j’essaie de lutter contre cette tendance à m’éparpiller dans une foultitude d’activités, comme si je cherchais à m’anesthésier. Non, prendre le temps de vivre en pleine conscience. C’est un véritable défi pour moi !

La vie, c’est cette grippe qui s’affaiblit, mais qui ne m’a pas encore lâché. C’est Victor, que je n’ai toujours pas pu prendre dans mes bras, mais que j’ai au moins pu aller voir à la maternité hier soir. C’est aussi poursuivre mon engagement citoyen et politique, lutter, entre autres, pour l’accueil des migrants dans la dignité…

Et quand dans au milieu de tout cela me restent quelques minutes orphelines, en profiter pour mettre à jour mon blog 😉 .

Naissance de Victor

Le 26 février 1802 naissait à Besançon Victor Hugo, certainement l’un des écrivains français les plus célèbres. A juste titre.

Exactement 216 ans plus tard, soit hier, un cinquième petit-fils nous est né et ses parents ont décidé de le prénommer Victor ! C’est une pure coïncidence, puisqu’il est né avec presque trois semaines d’avance. J’aime de telles coïncidences, clin d’œil de la vie. Bienvenue donc à Victor !

Mon seul regret : cloué par la grippe au fond de mon lit depuis samedi, il me faudra attendre quelques jours avant de le serrer dans mes bras.

Message reçu

Il est donc important de cultiver et développer ses rêves, son enthousiasme, chacun à sa façon en se livrant à des activités artistiques, sportives ou intellectuelles. Il est important de développer cet enthousiasme dès maintenant, sans le remettre à demain ou à l’année prochaine, et de le faire quotidiennement, en se donnant le temps de pratiquer son activité favorite au jour le jour.

Interview d’Alain Delourme
in revue Imagine N° 124 p. 74 – Novembre 2017

Message bien reçu !

J’ai terminé mes corrections cette nuit, et l’encodage des points ce matin. Je vais enfin retrouver un peu de temps pour moi, l’occasion d’être plus présent sur ce blog et, surtout, de me consacrer un peu plus aux objectifs que je me suis fixé pour 2018 ! Car pour le moment, ils ont un peu de plomb dans l’aile 🙁 …