Mon oncle Hubert

Petit texte sans prétention, écrit dans le cadre de l’atelier de Bricabook.

Ah, oui, on peut dire que c’était quelqu’un, mon oncle Hubert ! Physiquement, déjà, il en imposait à tous. Il faut dire qu’avec ses deux mètres et ses cent-dix kilos, pas grand monde n’osait lui tenir tête. Alors, vous imaginez, à nous qui n’avions que quatre ou cinq ans, l’effet qu’il nous faisait ! Ajoutez à cela d’énormes bacchantes qui pointaient fièrement vers ce ciel qu’il ne cessait d’invoquer pour un oui ou pour un non, et vous aurez un portrait assez fidèle de notre oncle Hubert, qui inspirait à tous ses neveux et nièces un sentiment étrange, mélange d’appréhension et d’adoration. Appréhension quand il nous grondait de sa grosse voix, car il savait se faire obéir, mais adoration quand il prenait le temps de jouer avec nous, ce qui lui arrivait souvent. Continuer la lecture de « Mon oncle Hubert »