Incipit 004

Petite infidélité au Mois Belge : il s’agit ici d’un auteur français. Qui plus est, ce roman, il y a déjà quelques semaines que je l’ai lu, mais je n’avais pas encore pris le temps de le chroniquer. Mais je me dois de le faire, pour compléter ma première ligne du Petit Bac 2018, catégorie ART. A vous de trouver auteur et titre 😉 !

La rue est déserte. Pourtant, l’air est encore doux. Les soirées et les nuits restent fraîches, mais elles se gorgent de plus en plus de la tiède luminosité du jour. C’est un soir de mai, début mai, au crépuscule tendre.
La journée du dimanche s’achève. Les ombres s’allongent et s’étirent avec la mélancolie d’un week-end qui, déjà, s’enfuit de cette petite banlieue pavillonnaire en périphérie de la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *