Insomnies partagées

Lovés
Imbriqués
Corps moites et transpirant
L’amour nous rapproche
La chaleur nous éloigne
Insomnies partagées
Le désir
Le plaisir
Ont fuit sans espoir de retour
Et les mêmes ruminations comme toujours
Le jour point
De sommeil encore point
Les prochaines heures se vivront fatigués
Je m’arrache à ton étreinte
Pour jeter ces mots sur le papier
Nous n’en dormirons pas mieux pour autant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *