Que de verbes !

Je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul à être fasciné par les verbes !

J’ai toujours cru qu’il existait un âge pour conjuguer les verbes : marcher, grandir, aimer, perdre, souffrir, mentir, baisser les yeux, apprendre, se battre, avouer, espérer, partir ou laisser partir. Maintenant, je sais que c’est faux. Il n’y a pas d’âge pour conjuguer les verbes, il faut juste les circonstances.

Gilles Legardinier, Et soudain tout change, p. 21